Avant-Premières Vallée VIllage Hiver 2014-15

J’ai la vague impression que, ces derniers temps, tous mes articles commencent par ce constat terrifiant, cela fait de nombreuses semaines que je n’ai pas écrit d’articles. Chères lectrices et chers lecteurs, vous m’en voyez sincèrement désolé.

Il s’agit peut-être d’un contre-coup des fêtes… Néanmoins, soyez rassurés, je décidé de ne plus me laisser abattre et je me suis déjà remis à la course (heureusement, la balance indique, malgré l’arrêt pendant 42 jours (vous saisissez le rapport avec le 42km du marathon? 😉 un taux de graisse un peu en hausse à 8.1% et un poids toujours bas de 68kg (oui, je ne pèse pas lourd)), donc, selon toute vraisemblance, vu que la machine est lancée, les articles devraient recommencer à fleurir.

Voici donc le récit des Soldes en Avant-Premières faits (soldes est de genre masculin, rappelons-le) à la Vallée Village juste après Noël, le samedi 27 décembre, si je ne m’abuse, en compagnie de la charmante et délicieuse Sophie de Démaquillages (oui je fais du name-dropping dans le fol espoir de récupérer une partie de son audience).

 

 

Tout d’abord, commençons par une information factuelle d’envergure, il pleuvait ce jour-là et le parking était bondé. Nous avons donc dû nous garer dans la ville. A ce sujet, je ne sais pas si vous vous êtes déjà aventurés dans la bourgade alentours mais on se croirait dans une série télévisée.
En plein milieu de rien, il y a des bâtiments tout droit sortis d’un film américain, très grandiloquents, avec des colonnes et limite de la crème chantilly. C’est très amusant.

IMAG0012

Et rappelons qu’il y a le wifi gratuit mais que rien ne capte à la Vallée Village!

Rappelons que les Avant-Première permettent aux clients fidèles (ou simplement à ceux qui sont inscrits sur la mailing list) d’avoir accès à des rabais spécifiques (qui sont généralement ceux qui seront pratiqués durant les soldes mais pas toujours).

 

Premier arrêt extrêmement fructueux chez Vanessa Bruno où Sophie a acheté un très joli sac dans les tons rouges pour un prix fort raisonnable.

« C’est mon sac le plus cher » s’est-elle néanmoins écriée.

Elle prenait en considération non pas le prix qu’elle avait payé mais le prix initial.

Les blogueuses sont des manipulatrices, je crains que cela ne soit la seule conclusion que nous puissions tirer de cette situation.

IMAG0011

Oh le joli sac qui va avec tout!

Néanmoins, le sac est vraiment très beau. La blogueuse beauté a souvent bon goût.

 

Passage obligé en ce qui me concerne, Dolce & Gabbana. Comme d’habitude, il y avait beaucoup de vêtements baroques relativement très chers malgré les -50% pratiqué sur le prix la Vallée. Il y avait aussi pas mal de basiques efficaces et sobres, car, non, il ne faut pas penser que Dolce & Gabbana ça n’est que du doré avec des fleurs et du motif panthère.

Mais, il ne faut pas pousser, il y avait une robe en sequins qui reprenait un motif d’icône religieuse, c’était un peu décadent.

 

IMAG0013

A titre, d’info, cette veste était facile à 2.000e dans mes souvenirs

 

Vous le savez peut-être (ou bien vous vous en doutez), mon dressing commence plus ou moins à déborder malgré les nombreux vêtements que je laisse chez ma mère, chez ma belle-mère et la rotation hiver-été que j’opère entre mes manteaux, mes pulls, mes polos, etc (que je range durant la période de non-utilisation dans une malle entreposée au grenier/mezzanine).

Cependant, ça n’est pas pour autant que je n’ai pas envie moi aussi de céder aux sirènes de la société de consommation. Le compromis trouvé pour sauvegarder la paix de mon couple a ainsi été d’échanger toute nouvelle pièce contre deux anciennes. Ainsi, je me suis laissé tenter par une jolie chemise blanche bien coupée et qui me va très bien que je peux échanger facilement contre une de mes multiples chemises blanches totalement immettables aujourd’hui (col élimé, traces jaunes sous les bras, coupe dépassée, etc.).

IMAG0014

135 divisé par 2 = 67.75€ Au lieu de 225, ça commence à le faire non?

 

Autre passage obligée surtout pour traumatiser Sophie qui n’aime décidément pas tout ce qui est un peu bling-bling (la visite du magasin Dolce & Gabbana lui avait déjà fait beaucoup de mal): Roberto Cavalli!

Comme d’habitude c’était totalement inabordable en plus d’être en crocodile bleu ciel. Néanmoins, on trouvait un joli costume à -85% qui malheureusement n’était pas soldé à -50% donc on restait à 485€ au lieu de 5.000€. Comble de la tentation, il était à ma taille et m’allait très bien (sans fausse modestie).

 

IMAG0015

Pas mal, non?

Je vous le dis tout net, à 295e je l’aurais pris voire peut-être également au prix proposé si le vendeur, après m’avoir dit que la réduction de 50% ne s’appliquait pas, avait été un peu plus pro. Mais il ne l’était absolument pas donc je n’ai rien pris.

 

Stop obligatoire chez Ralph Lauren avec toujours autant de monde. Je n’ai rien pris, mais il y avait un magnifique -20% sur tout le magasin donc c’était le moment ou jamais de vous acheter un bon vieux polo vert ou orange avec un pull. Quant à nous, nous nous sommes achetés un bas de pyjama chez Ralph Lauren Home à 15€ (vs 10€ chez Primark). Qu’on ne me dise pas que Ralph Lauren c’est cher après.

 

IMAG0016

Ca ne rend pas pas en photo mais il y avait plein de monde!

Il y avait quelques réductions spéciales sur des trucs immondes encore très très chers pour ce que c’était, comme cette doudoune assez laide.

IMAG0018

J’en ai encore des frissons!

IMAG0021

Énormément de monde chez Ralph Lauren Kids également

Autre stop chez Armani (on cherchait des costumes après tout), où l’on trouvait des chemises bleues à foison à des prix on ne peut plus corrects (genre 40€) mais disons-le tout de suite, les chemises Armani sont faites en Tunisie, donc c’est assez rédhibitoire pour moi.

IMAG0019

Dommage car elle m’allait bien

IMAG0020

En même temps, ça va à tout le monde les chemises bleues

 

Notons que tout le monde n’avait pas accès aux Avant-Premières et qu’il fallait montrer patte blanche à la caisse pour avoir droit aux réductions dans de nombreux magasins. Entre autres choses, nous sommes allés également chez Buberry (bondé et cher), Carven (désert et pas intéressant), Salvatore Ferragamo (pas de stock), Carolina Herrera (autant aller au Corte Ingles en Espagne), Loewe (vide mais pas cher du tout) ou encore Versace pour faire le plein de trucs laids fluos en plastique (je ne sais pas si Sophie s’est remise de ce passage).

Et au retour, il fallait une nouvelle fois faire la queue pour récupérer les Miles bonus récompensant les achats de la journée (à une valorisation de 0.10€ le miles, c’est toujours ça de pris).

 

Conclusion:

Bon mine de rien, faire autant de kilomètres pour s’acheter une chemise blanche et un bas de pyjama, je ne sais pas si ça vaut vraiment le coup mais nous n’avons rien acheté de plus car nous avons globalement déjà tout.

Un grand merci à Sophie qui a été délicieuse et pleine d’humour du début à la fin, malgré la pluie et l’absence de réseau (pour dire, nous étions obligés de communiquer sur Instagram ou Twitter car les sms ne fonctionnaient pas).

 

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutube

3 comments on «Avant-Premières Vallée VIllage Hiver 2014-15»

  1. Et dire que je n’avais pas été informée de cette escapade , il faut dire que sous la pluie et en période de fête , bof .J’aurai forcement trouvé quelque chose à acheter, par exemple chez Ralph Lauren home

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. *
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>