Braderie Commune de Paris

Je ne sais pas si vous connaissez la marque Commune de paris. Il s’agit d’une petite marque parisienne inspirée de la Commune de 1821 et qui fait du prêt-à-porter avec beaucoup de personnalité et de manière plutôt responsable (tous les vêtements sont, a priori, fait en France ou au Portugal, je n’ai pas encore vérifié pour leur ligne bis Dimanche si c’était le cas aussi (comme il s’agit de pulls de type sweat shirt, je ne sais pas torp, il arrive fréquemment que la maille soit faite dans des pays moins sympathiques. Pour mémoire, j’en avais parlé il y a deux ans, lors de leurs ventes privées.

 

La commune de Paris, c’est communiste?

Il faut dire que selon moi Commune de Paris est une des rares marques grâce à laquelle on se sent plus intelligent. Il y a beaucoup de T-shirts avec des messages un peu décalés mais plutôt politisés, il y a de très belles collaborations (notamment avec Astier de Villate), et beaucoup de produits pour que Commune de paris soit une marque globale (assiettes, mugs, carnets, lunettes, montres, etc.).

Il y a également de splendides imprimés, bref, une marque qui me donne très envie

IMAG0732

Le magasin éphémère dans hipsterland

Donc, lorsque j’ai reçu mon invitation pour aller à leur braderie, j’ai sauté sur l’occasion.

 

Une braderie, qu’est-ce que c’est?

C’est une vente exceptionnelle où l’on retrouve les collections très anciennes à des pris défiant toute concurrence. Ce qui était plutôt drôle c’était qu’on avait également des vêtements de la collection été 2015 mais les stocks et les prix étaient naturellement différents de ce que l’on pouvait trouver sur leur site.

Comme toujours, la mise en scène du magasin était vraiment splendide avec une vraie recherche esthétique même si on restait dans un esprit de magasin éphémère (à savoir, on ne dépense pas bcp car tout ça c’est pour récupérer un peu d’argent en se débarrassant de notre vieux stock).

IMAG0735

Il y a bcp de bleu blanc rouge chez Commune de paris

 

Le monde de la mode ne s’y est d’ailleurs pas trompé car la popularité de Commune de paris va en grandissant, preuve qu’il suffit simplement d’avoir une offre différenciante (à comparer avec l’offre pas du tout différenciante et plutôt coupé de la réalité du marché de la comédie humaine, ou alors c’est une marque qui s’est simplement étouffée dans son propre ego narcissique, enfin bref…) et puis être présent sur le marché japonais de la mode masculine, ça sert toujours.

On trouve donc de tout chez Commune de Paris, des vestes, des blousons (j’ai pas vraiment vu de manteaux), des chemisettes, des chemises, des T-shirts, des bermudas, des pantalons, des pantalons de jogging, des sweat shirts, des écharpes, des pulls en laine, des pulls en coton et des gilets.

Bref, de quoi faire.

 

Peut-on porter décemment un T-shirt jaune avec un dessin turquoise?

(j’arrête le suspense tout de suite, oui on peut, d’ailleurs, je le fais, pour le moment, personne ne m’a encore jeté de pierres à la figure)

Attention, ça n’est pas du tout une mode minimaliste donc ça n’est pas si facile que ça à porter. Dans mon cas vilement personnel, j’ai envie de tout m’acheter mais peu de choses me vont, empêtré que je suis dans le vêtement-séduction alors qu’ici on est davantage dans la mode intellectuel vêtement-revendication (oui j’intellectualise un maximum, mais quand je vous disais qu’on se sentait plus intelligent quand on allait chez Commune de paris).

Mais bon, vous pouvez voir ci-dessous qu’il y a le choix quand même!

IMAG0733

Et il y a bcp de couleurs vives, c’est bien!

 

Le cube est-il synonyme de perfection platonicienne?

(non c’est le cercle mais les cubes c’est très bien aussi)

Alors, marque parisienne signifie clientèle parisienne sans problème d’argent mais quand même pas prête à acheter n’importe quoi à n’importe quel prix (genre une chemise à plus de 100€, il y a intérêt à ce qu’elle ait qqch de spécial pour que je l’achète). Commune de Paris, c’est pas donné, donné mais là, franchement, on pouvait faire de solides affaires!

Comme on peut le voir ci-dessus!

IMAG0734

Et un cube en bois, un!

 

Alors j’ai pris quoi?

J’ai essayé des vestes, des blousons, ai lorgné sur des chemisettes, des chemises avec col amovible et au final, on a pris un coussin, un bermuda (magnifique) et un tote bag, bref, de quoi continuer à vivre l’été à fond!

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutube

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. *
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>