Cost Co épisode 1

Ouh là là, cela fait bien longtemps que je n’ai pas écrit d’article et sachez-le, j’en suis clairement désolé.

Il est certain que j’ai eu un peu moins de temps car nouveau travail (qui m’occupe passablement beaucoup) et nouvelle lubie « Zéro déchets » qui me pousse à reconsidérer mes actes d’achats. Si l’on ajoute à tout ceci, une garde-robe déjà bien fournie (je ne vois pas vraiment de quoi j’aurais besoin ou même envie, car j’ai déjà un duffle-coat (pour ceux qui ne sont pas au courant, c’est apparemment, LA pièce de la saison AH 2014-2015 pour hommes, ça et le gris) et en plus je trouve ça moche à la base), et des ventes pas très très intéressantes, bref…

 

Tout ceci pour vous dire que je vais vous parler aujourd’hui de Cost Co!

2014-08-18 14.28.09

Superbe carte de membre!

Cost Co qu’est-ce que c’est?

Alors Cost Co est grosso modo un supermarché réservé à ses membres et dont l’inscription est payante. L’enseigne s’adresse également tant aux professionnels qu’aux consommateurs.

De cette rapide définition, nous pouvons en déduire un positionnement tout à fait particulier:

– Mis à part Métro (enseigne réservé aux professionnels et sans aucun intérêt niveau prix ou produits), il n’existe pas d’enseignes dont l’accès est payant, Cost Co est donc le seul à faire payer son entrée (rapide cours de manipulation du consommateur: lorsque vous payez pour avoir accès à quelque chose, vous voulez en avoir pour votre argent et rentabiliser votre abonnement (cf. les buffets chinois à volonté où tout le monde se gave) donc vous consommez beaucoup et vous dites autour de vous que c’est génial car sinon vous passez pour un gogo qui a trop payé pour acheter simplement un kilo de farine). A noter, en Espagne, je crois que c’était genre 30€ pour un an, mais on annonce 55€ pour la France, à vérifier donc. Dans tous les cas, si vous voulez rentabiliser, va falloir acheter.

– Cost Co est américain et il y a donc énormément de produits qui viennent directement des US (beurre de cacahuète, granola, oignons frits, etc.)

2014-08-18 13.19.38

Vous comprenez mieux le côté « américain » là?

 

– Cost Co travaille sur les gros emballages (à vous les paquets d’un kilo de nachos) et pas à l’unité (sur ce point, attention au droit de la consommation Français mais comme c’set réservé aux membres, je crois que c’est beaucoup plus souple)

2014-08-18 13.20.17

Ceci est un paquet de glaçage royale pour gâteau pas bon!

– Cost Co prend l’American Express (et donc on peut cumuler des miles)

– Cost Co, c’est pas cher et on peut même manger sur place des hots dogs avec des boissons sans alcool à volonté (avec de la vraie marque de soda américain qui fait rêver, pas des trucs inconnus suédois parfum baies inconnues comme chez Ikea)

2014-08-18 12.44.25

Ca me fait rêver moi ces petites tables de pique nique dans un hangar (et je suis sérieux). Dans le genre, expérience post-moderne où rien n’a de sens, la perspective de manger un hot dog sous un parasol dans un endroit sans fenêtres me fascine

 

Cost Co en France

Alors Cost Co arrive l’année prochaine à Villebon sur Yvette, une sympathique bourgade située tout à côté de chez mes parents, en face d’un Campanile où sont organisés des stages de récupération de points de permis de conduire (ne riez pas, ça pourrait vous arriver plus vite que vous ne le pensez) et non loin d’un chateau d’eau (pour une expérience 100% dépaysante, vous pouvez sans doute même demander une chambre d’hotel avec vue sur le chateau d’eau).

Pour le moment, hors Etats Unis, on trouve des Cost Co dans plein d’endroits mais relativement peu en Europe. Pour tout vous dire, il y en a en Angleterre ainsi qu’un en Espagne à Séville (je sais, ça paraît étonnant mais c’est pratique pour moi). Donc, lorsque nous avons eu l’occasion d’aller un week-end à Séville, nous en avons profité pour faire un détour chez Cost Co (oui nous avons donc payé 30€ pour une carte que nous n’allons vraisemblablement utiliser qu’une seule fois mais l’expérience en valait la peine).

 

Voilà donc le petit récit de notre passage chez Cost Co, qui a été complètement mémorable.

 

Chez Cost Co on voit les choses en gros

Et on croit aussi que la crise en Espagne un jour va finir…!

Donc Cost Co est situé dans la partie nord de Séville, dans une sorte de no man’s land où s’alignent des rangées d’immeubles de bureau vides mais flambants neuf attendant donc paisiblement la reprise économique. C’est assez désertique (à Séville, il fait chaud) et on se croirait presque à Dubai. A côté du Cost Co, il y a un Brico Depot gigantesque ainsi qu’un Mc Do avec plein de jeux pour les enfants et une zone de sport.

Le parking est en sous-sol, est gigantesque et était complètement vide (nous y étions, il faut dire, le week-end du 15 août donc a priori, le week-end le moins peuplé de l’année à Séville). Les caddies sont bien évidemment énormes, on se croirait chez Leroy Merlin.

2014-08-18 12.38.14

Avouez que ça en jette!

2014-08-18 12.36.59

Les « petits » caddies sont clairement immenses!

Les caddies sont en métal, ça donne un petit côté vintage assez agréable! Il y a aussi des catalogues de promotions pas du tout utiles (ça génère des déchets en plus #zerowaste).

Vu que le parking est en sous-sol, on monte forcément via un ascenseur… L’expérience client est totale, entre les alentours désertiques, le parking en béton brut, les caddies genre Bricot Depot ou Ikea et l’ascenseur pour marchandises, on se croirait dans un mode parallèle (surtout qu’en plus, il n’y avait PERSONNE).

2014-08-18 12.38.23

Deux ascenseurs sont là pour aider en cas d’affluence (ce que je leur souhaite)

Et ça a continué par la suite. A l’entrée, impossible d’entrer sans carte de membre.

Nous sommes donc allés faire notre carte de membre. Bonne nouvelle, ils ne sont pas chiants, on peut être français et acheter une carte Cost Co Espagne sans que personne ne sourcille. L’adhésion permet de faire faire deux cartes et chaque carte permet, a prioi, de faire rentrer deux personnes. Attention, ils n’ont pas l’air d’être flexibles sur le mode de fonctionnement!

Après, sur votre jolie carte de membre, il y a votre photo car non, vous ne pourrez pas filer votre carte à votre voisine, il va falloir qu’elle paye pour entrer (j’ai hâte de voir ce que ça va donner en France ça car mine de rien, personne ne vérifie jamais rien dans notre brave pays).

A noter, les employés sont heureux de travailler chez Cost Co (vu le taux de chômage en Espagne, remarquez, on les comprend) et ils ont une vraie tête d’Américains comme dans les séries. Nous avons même été très étonnés de constater que notre interlocuteur était vraiment espagnol tellement il avait une tête tout droit sortie de Dawson (ou de Beverly Hills 90210, je ne fais pas de discrimination).

Muni du sésame, nous avons pu entrer et en plus (cadeau bonus), le mec de l’entrée nous a reconnus.

 

Cost Co y a quoi?

Alors là, très grosse question.

Cost Co, il y a de tout. Et c’est même l’incarnation du Droit de la Concurrence je pense. Ca ne vous aura pas échappé que la France, avec l’industrie du luxe, milite pour un mode de distribution contrôlé pour que les points de vente ne dénaturent pas la qualité et le glamour des produits distribués. C’est d’ailleurs pour ça que Sephora existe et que les parfums ne sont pas vendus par Internet ou dans les supermarchés (je schématise mais comme il y a peu de chance que quelqu’un vienne me contredire sur ce point (et puis de toutes les façons, j’ai raison)).

Bref, en gros et pour faire simple, limiter les canaux de distribution est considéré par le droit comme une restriction de concurrence qui doit donc être justifiée (par la nécessité d’avoir un point de vente physique par exemple, ou bien une force de vente intelligente qui comprend les produits (vous aurez compris que je vous parle des pharmaciens là et pas des nanas à l’aéroport qui vendent du maquillage (vous aurez aussi compris, je l’espère, que je me moque car la valeur ajoutée de la force de vente dans certains cas reste clairement à démontrer)).

Le problème c’est qu’il devient de plus en plus difficile de justifier les circuits sélectifs de distribution (et personnellement, cela me réjouit). Par ailleurs, les délimitations géographiques sont également interdites (tout du moins en Europe), pour vous en persuader, allez donc voir les ventes d’Amazon Allemagne sur le site d’Amazon France.

Pourquoi je vous parle de tout ça? Et bien c’est simple, parce que justement chez Cost Co, il y a des produits qui sont normalement distribués dans des réseaux sélectifs, comme des montres Cartier, de la porcelaine Versace (faite par Rosenthal) et plein d’autres choses de luxe. Bien sûr, c’est globalement moins cher que dans les points de vente sélectionnés sans être du délire total. La possibilité d’avoir accès, dans un endroit NORMAL (vous rappelez-vous des tables de pique-nique de l’entrée?), à des produits de luxe est même un des avantages concurrentiels de Cost Co sur le marché américain (rappelez-vous également que Carrefour Japon avait vendu des sacs Vuitton pendant un temps par la magie de l’importation grise (si vous voulez savoir ce que c’est demandez-moi).

Vous trouverez donc aussi des compléments alimentaires tous plus farfelus les uns que les autres, un opticien et un truc pour vous poser une prothèse auditive. Vous pourrez aussi acheter un fauteuil roulant et plein de trucs de santé, à voir ce que ça donnera en France!

2014-08-18 14.17.02

Oh les jolis compléments alimentaires!

On trouve également des cosmétiques pas encore très répandus comme la « Egyptian Magic » dont je suis fan mais le prix n’est pas délirant délirant (encore que, il n’y a pas de frais de port et vous avez un petit pot pour le prix du gros pot). A quand le Dr Bronner???

2014-08-18 14.15.53

C’est à base de « produits de la ruche » comme dirait les blogueuses influentes

 

Personnellement, je trouve ça très amusant mais il y a fort à parier que le lobby de la distribution sélective fasse du forcing pour empêcher la vente de certains produits chez Cost Co.

A Séville, il était globalement interdit de prendre en photo les trucs trop chers donc je n’ai pas de photo. En revanche, j’ai des photos d’autres choses!

2014-08-18 13.01.10

Des chemises Ralph Lauren!

On trouvait par exemple des tonnes de chemises Ralph Lauren collection Polo à des prix corrects sans être délirants (54€).

D’ailleurs, tout le rayon prêt-à-porter est dans ce style, plutôt moche mais avec de bonnes surprises au niveau des marques présentes mais sans que le prix soit complètement dingue. n’espérez donc pas faire de réelles affaires là-dessus. En revanche, vu que Villebon sur Yvette est facilement à 45 minutes aller simple de Marne la Vallée, et le prix de l’essence aidant, il est possible qu’il soit plus avantageux de payer plus cher mais moins loin (si vous valorisez davantage le prix par rapport à l’expérience client, n’oubliez pas de prendre en considération le coût du trajet ainsi que le temps perdu).

Là aussi c’est gigantesque :

2014-08-18 13.06.41

Le rayon textile

2014-08-18 12.49.28

Le rayon téléviseurs!

2014-08-18 12.49.22

Le rayon glacière (proudly made in the USA)

Niveau non-alimentaire, il y a le choix, il y a énormément de choses très disparates, comme le nécessaire de survie si vous êtes coincés dans votre voiture et que vous avez un accident.

2014-08-18 13.14.44

Ceci vous permettra de couper votre ceinture de sécurité et de briser votre vitre (avouez que vous en avez envie maintenant?)

Il y a aussi beaucoup d’électro-ménager et de fournitures de type papeterie.

 

Qu’avons-nous acheté?

Alors, il est assez difficile de résister à Cost Co, même pour le non-alimentaire (devant la longueur de l’article, j’ai préféré faire le 2ème uniquement sur l’alimentaire car c’est proprement PHENOMENAL).

Nous avons donc acheté:

– Des pinces en métal (globalement, c’est quand même compliqué d’en trouver en France ou en Espagne)

– Un parasol (c’était moins cher que Decathlon, je tiens à le préciser)

 

Nous avons également beaucoup hésité à acheter un Jacuzzi avec son abri en bois parce que, quand même, c’était PAS CHER DU TOUT!!! (mais au final, il paraît qu’on s’en lasse et puis à ramener par avion, ça n’est pas très pratique)

2014-08-18 13.54.07

On n’a pas demandé le prix de la livraison…

Et il y avait également de splendides cuisines d’extérieur qui m’ont vraiment donné envie.

 

Conclusion:

Cost Co commence fort mais ça n’est rien en comparaison de ce qu’il y a à venir sur l’alimentaire!!!!

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutube

11 comments on «Cost Co épisode 1»

  1. Superbe article qui m’a appris qu’ayant déjà un duffle-coat gris, je vais pouvoir enfin sortir sans honte dans la rue cet hiver !

    Et j’ai tout de suite envie d’aller me prendre un carte chez Cost Co !

    Plus sérieusement pour avoir été dans un Cost Co aux USA, je peux vous assurer que c’est le dépaysement assuré : tout est vendu en gros et directement sur les palettes, dans des immenses allées (un peu comme les entrepôts d’Ikéa). Ca donne le tournis !

    Mais si j’ai l’occasion d’y aller, je pourrais enfin trouver du sirop d’érable et du beurre de cacahuète en gallon et des sauces barbecues délirantes !

    • Effectivement, nous avons ramené deux gros pots de beurre de cacahuètes et en plus les ingrédients sont nickel (seulement des cacahuètes et du sel…!).
      On pourra faire du co-voiturage pour y aller et revendre le tout aux Parisiens qui n’ont pas de voitures peut-être?

    • Damned, quelqu’un lit mes articles!
      Donc pour reprendre la métaphore des couleurs, le marché blanc c’est le marché officiel, un fournisseur vend à un distributeur qui revend à des clients. Le marché noir, c’est mettre sur le marché des produits auxquels normalement les gens n’ont pas accès ou bien dont l’accès est limité à une catégorie d’acheteurs ou bien en quantités.
      L’importation grise c’est l’entre-deux. A savoir, quelque chose d’un peu abusif mais suffisamment bien fait pour ne pas être très sûr.
      Exemple classique: certains magasins d’occasion au Japon vendent des sacs de Luxe qui sont en état neuf. Forcément c’est du neuf car ils n’ont jamais été utilisés. En fait, des gens vont en France acheter des sacs de luxe en détaxé (voire l’article sur la détaxe), les ramènent au pays et les vendent à ces magasins, ou bien à leurs amis. Ca n’est pas complètement illégal car s’ils sont arrêtés avant, ils vont dire que c’est pour leur consommation personnelle et mine de rien, il y a quand même une certaine liberté de circulation des biens et des personnes mais il est évident que cela crée un marché parallèle pas réellement illégal qui concurrence Louis Vuitton.
      La chose un peu drôle c’est que cette pratique est limite rendue légale au niveau européen par le droit de la concurrence. En gros, lorsque tu es un fournisseur et que tu dis à ton distributeur « je te vends mes produits mais surtout tu ne les vends qu’en Allemagne hein, même si tu as des magasins en Belgique », en réalité, rien ne l’empêche de proposer tes produits aux Belges dans ses magasins en Belgique. Forcément ton distributeur belge va faire la gueule mais pas forcément les consommateurs car a priori les distributeurs belges et allemands vont faire une guerre des prix, à moins qu’il n’y ait entente entre tout le monde, ce qui est également anti-concurrentiel (cf. le cartel des endives ou bien le cartel de la bouffe pour chiens, etc.).

      • C’est très clair ! Et donc tu suggère d’acheter du Vuitton au Japon ?
        En tout cas, je suis contente d’avoir appris un truc nouveau que je vais pouvais ressortir à l’occasion ! Merci Passion Poulet 🙂

        • Non je suggère d’acheter en détaxé en France…! Mais le problème c’est que pas mal de marques de luxe refusent de vendre certains articles à la clientèle étrangère pour justement lutter conter cette importation grise!

  2. Je pense qu’il est tout à fait probable que tu retournes chez Costco Séville avant le 15 aout 2015 donc c’est un achat ( cette carte) mi-compulsif c’est comme les pieux mensonges ça se défend ,
    D’autre part, moi, j’attends l’ouverture de Villebon avec grande impatience , « l’auto emergency » représentant pour moi un must absolu! Je pense que vous en aurez tous un exemplaire pour Noël 2016, et avec ma copine Mary nous avons tellement hâte, qu’elle est partie à San Francisco pour 2 semaines faire quelques achats indispensables chez CostCo. Notamment du beurre de cacahuètes pour le fameux sandwiche que tu as le droit de manger 1 fois par semaine même si tu es au régime !!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. *
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>