Cost Co épisode 2! L’alimentation

Après un fascinant épisode 1, certains de mes amis m’ont fait part de leur envie de voir la suite de l’article au plus vite.

 

Je les prie de m’excuser pour ce retard impardonnable et uniquement dû à la flemme! Voici donc l’article dédié de manière plus précise à ce que l’on peut trouver en alimentaire (+ boissons + produits de grande consommation) chez Cost Co à Séville. Vous allez donc en avoir plein les yeux, au niveau des quantités, des types de produits et du packaging!

Inutile de préciser que si vous êtes à Séville, un petit tour chez Cost Co s’impose!

2014-08-18 14.28.09

Elle en jette cette carte!

Cost Co, plus il y en a, moins c’est cher

La base du modèle Cost Co est donc le gros conditionnement, donc à vous les paquets de 75 petits pains au lait Pasquier! On est pas très très loin d’un système Colruyt où les rabais augmentent selon la quantité achetée sauf que chez Cost Co le gros conditionnement est déjà fait, vous ne pouvez pas acheter à l’unité. Inutile donc d’y aller pour s’acheter un seul pain au lait, ça ne marchera pas.

Ca n’est pas pour autant que vous serez complètement dépaysés car le conditionnement classique est bel et bien là, c’est juste qu’il est regroupé et vendu tel quel. Donc à l’intérieur de votre gros sac en plastique moche, vous aurez, une quinzaine de sacs de pains au lait dans lequel on retrouve encore des emballages individuels pour le goûter des enfants (il paraît que c’est pour ça, je n’en sais rien, je n’ai pas encore d’enfants).

C’est clairement dommage si vous vous intéressez un petit peu à votre volume de déchets (je le répète, bien que cela soit légèrement contradictoire, je suis fan du livre de Bea Johnson Zero Waste), car vous allez clairement remplir votre poubelle d’emballages en plastique.

Vous vous posez néanmoins sans doute la question de cette passion soudaine pour les pains au lait et pour Pasquier? La réponse est simple, je n’aime vraiment pas ça, il y a trop d’arôme vanille et c’est trop mou pour être honnête, bref, l’incarnation pour moi, de tout ce qui est en train de vicier notre palais.

Mine de rien, il était tout à fait possible d’en acheter une tonne!

2014-08-18 13.17.31

Avouez que vous avez l’impression d’être chez le boulanger!

 

Disons-le tout net, non seulement Senoble écoule chez stock de yaourts chez mercadona, l’enseigne low cost espagnole, et bien Pasquier fait de même avec Cost Co. Ca me rappelle une discussion de mon passé estudiantin au cours de laquelle une ancienne camarade essayait de me dire que chez Lidl, il n’y avait que des produits de qualité mais qu’ils étaient allemands. C’est théoriquement possible, mais je pense que l’hypothèse de la surproduction est bien plus crédible.

On trouve même des choses introuvables en France (ou en tout cas, que je n’ai, personnellement, jamais vues), comme des macarons en paquet de 36!

2014-08-18 14.01.22

De quoi rendre vos amis espagnols très heureux!

 

Cost Co, le paradis du sucré

Mais pourquoi acheter Pasquier quand on peut clairement aller dans l’exotisme le plus total version XXL?

A ce titre, le rayon frais pâtisserie est proprement ahurissant. Tout est énorme et ne coûte quasiment rien. On trouve de tout, des produits déjà préparés, des produits professionnels pour recouvrir une cinquantaine de gâteaux de mariages avec du fondant de toutes les couleurs, et ça donne vachement envie!

Veilelz néanmoins à vérifier la composition car, dans ce bas monde, il faut bien avouer qu’elle n’est pas toujours extraordinaire!

2014-08-18 13.22.38

Je ne comprends toujours pas pourquoi il y a autant d’ingrédients différents… (pas catastrophiques néanmoins, je précise)

 

En Espagne, les gens n’aiment pas trop les desserts (on trouve des exceptions bien sûr), on se contente d’un fruit, d’un chocolat avec son café en se rassurant sur le régime méditerranéen et ne pas culpabiliser d’avoir mangé des chips avec de la mayo. Pour autant, la folie des cupcakes est bien présente dans le pays, ce que Cost Co ne pouvait laisser de côté. On trouve ainsi des cupcakes Red Velvet très américains, en version énooooorme et avec de la crème au beurre.
C’est tout mou, ça cale et c’est rassurant si vous avez un coup de blues, en revanche, c’est pas hyper hyper bon (je n’aime pas les cupcakes). Mais quand même, c’est une expérience inoubliable!

2014-08-18 13.19.44

Ca change des prix parisiens!

2014-08-18 16.20.26

Ca change des tailles rikiki ds cupcakes français!

 

On trouvait aussi les classiques gâteaux décorés pour les anniversaires. Je n’ai jamais testé et ça ne me fait guère envie, mais il faut avouer que ça peut être pratique pour le départ en retraite d’un collègue que vous n’appréciez que moyennement (s’il est fan du Real Madrid ou du FC Barcelona, c’est encore plus simple).

2014-08-18 13.19.38

Vous vous rendez compte? Ca ne coûte que 16€!!!

 

Il était aussi possible de s’approvisionner en paquet de plusieurs kilos de fondant pour recouvrir des génoises de toutes les couleurs que vous voulez (il est vrai qu’il est sans doute avantageux également pour les professionnels de se rendre chez Cost Co pour faire leurs achats).

2014-08-18 13.20.17

12.5 kg de fondant belge orange…!

 

2014-08-18 13.24.33

Il y a toutes les couleurs que vous voulez! Jaune, rose, violet, etc.

 

Néanmoins, pour faire passer cette avalanche de sucré, il était tout à fait possible de s’acheter qqs fruits cultivés sous serres (c’était l’argument marketing mis en avant, je n’invente rien). Rien de bio mais des fruits pas si chers.

 

2014-08-18 13.31.42

Il y a même un rayon Fruits & Légumes

 

Chez Cost Co, on mange américain

Présent via sa marque propre (ou marque de distributeur) Kirkland, Cost Co distribue également énormément de produits issus de son marché de base, les Etats Unis d’Amérique. On trouve ainsi pas mal de produits typiquement américains ou tout du moins clairement pensé pour ce marché, à moins que vous ayez déjà vu des paquets de deux pots d’1kg de beurre de cacahuètes dans un supermarché Carrefour.

A mon sens, c’est le gros point fort de Cost Co.

Bien sûr il y a le prix qui est important mais plus que ça, il y a également le dépaysement et l’exotisme!

Enfin, vous allez pouvoir acheter des trucs bizarres que les gens mangent dans les séries américaines.

 

Vous allez par exemple pouvoir vous empiffrer avec une Salade César pour 6 à 9€!

2014-08-18 13.23.10

Miam!

 

D’autant qu’elles sont faites sur place et peuvent être commandées à l’avance (ainsi qu’un buffet de croissants fourrés au jambon).

 

2014-08-18 13.24.04

Main d’oeuvre locale heureuse de contribuer au déploiement européen d’une enseigne américaine

 

Vous trouverez aussi des paquets d’halloumi (introuvable en Espagne d’habitude), des paquets d’un kilo de beurre de cacahuètes fait seulement avec des cacahuètes et de l’eau, du guacamole, des onion rings, etc.

Mais aussi de la chair de crabe!

2014-08-18 13.29.25

Au cas où vous n’auriez pas compris, le crabe est semble-t-il le poulet de la mer…

 

Des barres de mozzarella de un kilo! (oups pardon, une barre de mozza de 2,3kg)

2014-08-18 13.49.51

On a bien ri quand on l’a vue celle-là

 

Des pots de 5 ou 15 kg de philadelphia!

2014-08-18 13.50.29

Pour un cheesecake pour 25 personnes, ça me paraît approprié

Mine de rien, pour faire une fête, c’est parfait (attention un paquet d’un kilo de nachos même quand on est 15, c’est beaucoup).

 

C’est à boire qu’il nous faut

Vous aurez compris que l’alcool est toujours une valeur sure pour ramener de la clientèle.

Cost Co ne fait pas exception sur ce point et propose à peu près tout ce qui est possible en alcool de l’équivalent de la Villageoise aux Grands Crus Classés de Bordeaux.

 

Tout d’abord, les alcools internationaux sont très présents avec des linéaires entiers de gins et autres vodkas.

2014-08-18 13.33.48

Les prix sont OK

 

Mais l’intérêt ne s’arrête pas là. En effet, vous pourrez vous acheter des magnums ou des Jeroboam de Champagne Cristal pour pouvoir gagner en crédibilité si vous souhaitez vous lancer dans une carrière de chanteur de R&B.

2014-08-18 13.34.46

Le prix n’est pas si intéressant que ça… Mais bon, il y a bcp de Russes en Espagne.

 

Si vous êtes désireux d’un peu plus de profondeur, vous trouverez également des Grands crus Classés (là je vous avoue que j’ai eu la flemme de chercher pour vérifier si les prix étaient corrects ou pas):

2014-08-18 13.35.11

C’est pas donné donné non plus

 

Vous trouverez également du haut de gamme classique

2014-08-18 13.34.22

Très compétitifs les prix

 

Livrons-nous, suite à ces quelques photos, à une analyse rapide de ce positionnement.

Comme vu dans le premier article, il y a fort à parier que les marques de luxe ou de super haut de gamme présentes chez Cost Co Séville ne soient pas réellement très contentes de la mise en avant de leur produit.

Il faut dire, j’ai rarement vu du Dom Perignon comme ça en libre-service dans une vilaine caisse en bois et sans étui, en même temps j’ai rarement vu du Dom Pérignon dans un supermarché.

Alors d’un côté, je pense qu’il faut dépoussiérer tout ça, le decorum et proposer à l’ensemble de la clientèle potentiellement concerné la possibilité d’acheter des produits de qualité sans restreindre leur accès aux seuls initiés ou bien à ceux qui n’auront pas peur d’entrer dans un magasin où tout a l’air cher et dans lequel la force de vente vous toise d’un regard méprisant.

D’un autre côté, dans la mesure où la variante « prix » n’est pas la seule à jouer dans mon acte d’achat, l’absence flagrante de valorisation de mon statut de client chez Cost Co ne me pousse pas à y aller pour acquérir une caisse de Dom Pérignon (ce qui ne m’a pas empêché d’acheter une caisse de Moët…).

Pour le moment, je suis donc relativement circonspect. Je trouve amusant que Cost Co puisse proposer ce type de produits, je ne doute même pas qu’il y aura des clients pour les acheter. L’impact théorique sur les prix des autres enseignes devrait également tirer les produits vers le bas (au détriment de qui, c’est une autre question… Je pense malheureusement des fournisseurs ou bien des intermédiaires, s’il en reste dans ce circuit de distribution, quoiqu’il reste encore bcp d’agents pour les vins de Bordeaux), mais bon, au fin du fin, ça ne change rien pour moi.

 

Chez Cost Co, on voit les choses en grand

Comme vu précédemment, les produits sont en gros conditionnement, ce qui va vosu permettre d’acheter de la lessive pour les 6 mois à venir, ainsi que des chips pour la semaine!

2014-08-18 13.43.25

Ouaiiiiis, de la lessive Kirkland!

2014-08-19 12.58.38

Un seau de chips!

 

2014-08-19 13.00.10

100% Zero déchets si l’on met de côté, le scotch!

 

Conclusion

Il serait réellement très très long de vous parler de tout ce qui m’a émerveillé chez Cost Co (et je ne suis même pas sûr que ça ait un intérêt car c’est assez personnel et intime). De toutes les manières, je pense que nous allons en entendre parler très rapidement en France avec l’ouverture prévue pour mi 2015.

Il y a fort à parier que la communication se concentre sur les prix bas et le coût de la carte de membre.

Et pourtant, comme j’ai essayé de le montrer dans mes deux articles, tout l’intérêt de Cost Co ne se concentre pas dans le prix mais plutôt dans l’expérience client. Un peu comme lorsque vous allez chez Abercrombie & Fitch pour regarder des adolescents danser dans un magasin saturé d’odeurs et de musique, vous allez chez Cost Co pour une vision idéalisée de la consommation à l’américaine, pas forcément pour les prix.

Autant vous dire que c’est quelque chose qui n’a pas de prix! (371.97€ quand même)

2014-08-18 14.18.29

2014-08-18 14.28.21

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutube

7 comments on «Cost Co épisode 2! L’alimentation»

  1. Il y a exactement les mêmes gâteaux d’anniversaire dans les CostCo américains !! Et les mêmes employés derrière les vitres ! C’est juste fantastique ! Je sais où trouver mes bidons d’1 litre de sirop d’érable et mes pots de 800g de beurre de cacahuète crunchy ! Merci Kirkman ! Merci CostCo !

    La vraie question c’est : prendras-tu la carte du magasin français ? 🙂

    • Ah oui, ce sont les mêmes????
      Génial! Même plus besoin de traverser l’Atlantique, il suffit de franchir les Pyrennées ou bientôt de prendre l’A6!
      Oui, je pense que je prendrai la carte française, d’autant plus que c’est vraiment à côté de chez ma mère…!

      • A l’exception des mots en espagnol, ce sont quasiment les mêmes gâteaux avec le même terrain de foot ou les clowns qui font peur.

        La seule différence notable, je pense, c’est la vente en libre service de l’alcool. Je n’ai pas souvenir d’en avoir vu dans le CostCo américain. En général, l’alcool est vendu dans un bâtiment à part ou carrément dans les liquor stores.

        Aux USA ils contrôlent l’âge des clients de façon quasi-ssytématique. Tiens, anecdote amusante : avec les potes qui nous logeaient, on est allés faire des courses dans un supermarché là-bas dont de l’alcool (plusieurs bouteilles de vins). Le jeune caissier a dû appeler un supérieur pour contrôler les pièces d’identité du pote, parce qu’il était plus âgé que le petit jeune. Le pote qui a une soixantaine d’années bien tassée, aurait pu se voir interdire l’achat de ces bouteilles s’il avait oublié son permis de conduire !

        A côté, l’Europe est nettement plus cool.

        • J’imagine que ça doit être pareil pour la salade César, la recette fait partie de l’identité de Cost Co! 🙂
          J’ai néanmoins l’impression que ça se durcit un peu en Europe (par rapport à mon enfance où j’achetais à 12 ans des cartouches de cigarette pour mes parents), ce qui n’est pas plus mal. Il est désormais fréquent d’avoir une affichette aux caisses indiquant que si l’apparence extérieure laisse planer le doute, il est possible que l’hôte de caisse demande la justification de l’âge pour permettre l’acte d’achat.

          Mais bon, ça, c’est pour la vodka, il y a peu de chances pour que ça marche pour le vin ou la bière…!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. *
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>