Duty Free à Roissy: oui ou non? Episode 1: le vice

2013-11-08 18.13.01

Quelle belle promesse! (A voir, si ça vaut le coup…)

 

Partant joyeusement à Madrid pour le week-end, j’ai pu profiter du peu de temps qui m’était octroyé à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle pour regarder quelques prix et avoir enfin quelques preuves me disant si ça vaut le coup ou pas d’acheter quelque chose au duty-free quand on voyage dans l’Union Européenne!

Car je ne sais pas pour vous, mais j’ai un très vilain a priori sur le duty-free de Roissy, à savoir, il est trop beau pour être compétitif au niveau des prix. Voire, il semble avoir un positionnement luxe (pour touristes russes, qataris, japonais et brésiliens sans doute, à quand une boutique Brioni?) à l’image de la ville dans sa globalité.

Voici donc le compte-rendu rapide (enfin rapide rapide, il va y avoir deux articles au final…) et pas du tout exhaustif de ce que l’on peut trouver à Paris, au Terminal 2F afin de pouvoir répondre à cette question qui nous taraude tous: J’achète du champagne chez Monop’ ou bien à l’aéroport?

Nous avons tous en tête le compte-rendu de mes achats à l’aéroport de Malaga cet été qui nous avait finalement permis de renouveler notre stock d’alcool même si, en toute franchise, j’ignorais complètement si les prix que nous avions payés étaient réellement intéressants (pour ceux qui ne connaissent pas ce magnifique article, vous pourrez le trouver ici: http://www.passion-outlet.com/faut-il-acheter-dans-les-duty-free/

Avec ce deuxième épisode, j’apporte donc une 2ème pierre à l’édifice fort ambitieux: « Comment optimiser ces week-end en Europe pour remplir sa cave d’alcools et son armoire de cosmétiques? ». La tâche pourrait apparaître peu noble mais je fais fi de ces critiques, un joli bar, c’est toujours la promesse d’une soirée réussie (même si je bois avec modération).

Pour information, je n’ai quasiment jamais rien acheté au Duty Free de Paris car les prix ne m’ont jamais paru vraiment intéressants, le blog est donc une parfaite occasion de vérifier si mon intuition était bonne ou mauvaise.

 

Alcools: (à consommer avec modération je vous le rappelle)

 

2013-11-08 18.13.20

On ne voit pas les prix mais déjà on peut voir qu’il n’y a que le minimum syndical au niveau alcools forts! 🙂

Au niveau de l’offre, c’était pas le délire. Il y a une sélection minimale d’alcools internationaux, à savoir Bacardi, Grey Goose, Bombay Sapphire, etc sans rien qui puisse attirer l’oeil des globe-trotters que nous sommes tous. Pour les alcools plus français (cognac, champagne, armagnac, vins), il y a beaucoup plus de choses, bien entendu, mais là encore rien que sortent réellement du lot (il n’y a globalement que du Hennesy pour le cognac; la mafia LVMH est passée par là).

Attention, contrairement à ce que peut faire l’aéroport de Malaga (dans l’article pré-cité), à savoir l’absence de prix discriminatoires entre voyageurs UE et voyageurs hors EU, le Duty Free de Roissy pratique encore des prix différents pour certains alcools (ce qui se justifie tout à fait). A ce sujet, très honnêtement, c’est se tirer une balle dans le pied car aucun voyageur intra-UE ne va acheter qqch en voyant que les voyageurs hors UE paient genre 50% moins cher. Si l’on ajoute à cela, la grande proportion des voyageurs intra-UE dans le Terminal 2F, on se dit qu’il y a qqch de pourri dans le royaume du duty free de Roissy.

Dans ces conditions, il est donc impossible que ça soit intéressant d’acheter quoi que ce soit à l’aéroport vu que les prix seront forcément quasiment les mêmes que dans votre supermarché.

Reste néanmoins la question du prix hors UE. Voyons ça de plus près.

 

2013-11-08 18.13.27

17€ le litre pour le Bacardi normal

Ca commence plutôt mal pour le Bacardi qui affiche un prix délirant intra-UE de 28€ le litre et un prix assez élevé de 17€ pour l’export. A Malaga, rappelons-nous, le litre était à 12,40€ avec une promotion de 20%, ce qui est bien plus intéressant (au prix normal de 15,50€, ça reste toujours plus intéressant). Bref, Paris n’a aucun intérêt pour le Bacardi mais vraiment aucun.

 

2013-11-08 18.13.32

Oh la jolie bouteille bleue très chère!

Ouh là là 34,90€ pour intra Union Européenne et sinon 26,90€ pour le Bombay Sapphire. Là aussi très cher, je n’ai plus les prix en tête à Malaga mais c’est impossible que ça soit plus de 20€… Pas d’intérêt non plus pour le gin, donc.

 

2013-11-08 18.13.41

Alors, le Ricard, vaut-il le coup?

 

A 22,40€ le Ricard pour les voyageurs intra-UE et 14,70€ pour l’export, acheter du Ricard est-il intéressant à Roissy?

A 18,21€ le litre chez Auchan Drive (prix relevé le 12 novembre 2013 pour Auchan Velizy), ça n’est pas du tout intéressant si vous ne voyagez pas hors UE mais ça reste pas mal si vous allez très loin (ou simplement en Suisse). Avis donc aux touristes, n’achetez pas votre pastis à Paris mais attendez d’être à l’aéroport pour le faire.

 

2013-11-08 18.14.12

Moët bien présent avec sa bouteille Imperial

 

En revanche, pour les champagnes, c’est du prix unique! Ca n’est pas forcément très logique mais bon, on va dire que c’est un positionnement marketing qui se défend.

Donc quid du prix du Moët Impérial à 33,70€?

Alors on est à 37€ sur le site de Lavinia, mais à 32,50€ par lot de 6 bouteilles sur millesima.fr, et à 29,90€ sur discount (promotion au lieu de 32,90€ le 12/11/2013) avec livraison gratuite dès 50€. Tout ceci ne fait pas de Roissy un lieu d’opportunités rares mais si jamais vous ne voulez pas surcharger votre valise mais préférez plutôt surcharger vos bras, il n’y a pas de drame à acheter du Moët impérial à l’aéroport (attention néanmoins, il est souvent moins cher dans d’autres aéroports…).

 

2013-11-08 18.14.16

Il y avait aussi le nouveau millésime 2004 de chez Moët!

 

 

 

Nous sommes à 51,50€ sur le site de lavinia, 45,17€ par 6 bouteilles sur millésima.fr, à 49,70€ à Roissy, nous sommes donc dans la même situation que ci-dessus.

 

2013-11-08 19.46.07

Comme il n’y a pas que Moët dans la vie…!

Au niveau du Taittinger Brut Réserve, nous sommes ici à 31,50€ contre 30,83€ par 6 sur millesima.fr, 36,80€ sur lavinia.fr, et 32,95€ pour cdiscount.com

Pour ce qui est du Mumm Cordon Rouge, nous sommes à 28€ à Roissy contre 24,30€ sur Auchandrive et à 24,99€ sur cdiscount avec genre une serviette de présentation pour le service.

C’est amusant car pour le champagne, il n’y a pas de tendance générale qui se dégage au niveau du positionnement prix pour Roissy, ce qui conforte l’analyse suivant laquelle, au final, pour le champagne, le client ne regarde pas forcément le prix de ce qu’il achète (enfin pour des bouteilles supérieures à 25€ je pense) mais fait davantage attention à la marque, à l’occasion etc.

Conclusion:

A moins d’une promotion dingue ou que vous voyagiez en-dehors de l’Union Européenne pour le Ricard, il vaut mieux acheter de l’alcool dans son supermarché (ou à l’étranger). Sauf promotions bien sûr.

En ce qui concerne le champagne, la différence n’étant pas criante, on peut en acheter globalement tranquillement en aéroport si on veut en amener à ses amis/familles de l’étranger.

 

Cigarettes: (fumer tue)

Ca n’étonnera personne, il n’y a aucun intérêt à acheter des cigarettes à Roissy sauf si vous voyagez en-dehors de l’Union Européenne. Dans ce cas-là, vous aurez, en plus, un prix dégressif suivant les quantités achetées (je ne savais pas du tout que ce type de réduction était en cours sur les cigarettes, j’ai vraiment appris quelque chose là)!

2013-11-08 18.13.59

Joli tableau récapitulatif!

Au moins, les choses sont claires…!

2013-11-08 19.47.38

Y a de vraies différences de prix entre les marques à l’export!

Idem pour les Gauloises blondes, notons que si le prix classique ne reflète une différence de prix que de 50 centimes d’euros (gros avantage pour les cigarettes chères du haut du segment donc), au niveau des prix export, la concurrence joue beaucoup plus, vu qu’avec 400 cigarettes, on arrive entre les Marlboro Lights et les Gauloises blondes à une différence de 95 centimes d’euros et pour 600 cigarettes, on passe sous la barrière psychologique des 3€ le paquet pour les Gauloises blondes.

 

Conclusion intermédiaire: 

N’espérez pas faire des affaires à Roissy! 🙂

Mais les magasins sont très beaux…!

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutube

18 comments on «Duty Free à Roissy: oui ou non? Episode 1: le vice»

  1. Bonjour,

    un ami chinois me demande de lui ramener une bouteille de champagne Perrier-Jouët « Belle Epoque » millémisé en 2004 ou 2006.
    Je n’ai pas réussi à savoir via internet si ce champagne était disponible en duty-free à Paris CDG terminal 2. Savez-vous comment connaitre l’offre du duty-free Roissy?

    Cordialement,

    • Alors, il faut bien vérifier votre terminal de départ au Terminal 2, car il y en a beaucoup et naviguer entre les terminaux n’est pas si évident que ça.
      Après, vérifier les magasins présents dans voter terminal de départ et appelez-les, ça me paraît le plus simple.
      Du Belle Epoque, je pense qu’il y en a tout le temps.
      Au pire, prenez-le à votre supermarché le plus proche, il y sera sans doute moins cher.

    • Bonjour,

      Cette question manque un peu de précision pour pouvoir y répondre. De quel pays parlez-vous? Les cigarettes de ce pays sont-elles autorisées au Canada? Combien voulez-vous en ramener? Quelles sont les seuils autorisés au Canada?

      Le mieux est encore de vérifier auprès de votre compagnie aérienne, de votre consulat, du consulat canadien.

      Tant de sources sont possibles. Google, ça peut marcher aussi mais je vous conseille de vérifier deux fois.

    • Oui, toujours, ça dépend de l’endroit où vous achetez les cigarettes et de l’endroit où vous allez, ainsi que de votre âge. Je vous conseille de vous renseigner auprès du personnel d’aéroport pour être sûr.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. *
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>