Evénement street art à la Vallée Village

Passage obligé de tout nouvel article du magnifique blog passion outlet, de plates excuses sur l’absence totale et incompréhensible (car en réalité, les photos sont prêtes et j’ai plein de choses à raconter) de nouveaux articles depuis le dernier. Je passe également sur les remarques acerbes des fans de toujours (ils se reconnaîtront), affreusement déçus du manque d’implication dans le dernier article.

Les fans en question. Non je n’exagère pas du tout, ça n’est pas mon genre

Qu’ils soient ici rassurés. Je pense avoir passé un cap car même si je n’ai pas accès au blog, ni à l’interface Word Press sur le réseau de mon entreprise qui pense malheureusement que ce blog shopping, mode, tendance, bons plans appartient à la catégorie « adult – sex » et demande donc une approbation du service informatique avant d’être accessible par les salariés, j’ai décidé d’écrire mes articles gaiement sur Word avant de faire (oui, oui, oui, vous le sentez venir), un copier-coller grâce au raccourci clavier (CTRL+C pour copier puis CTRL+V pour coller). Ca n’est pas pour rien que je bosse dans l’IT.

Et comme le monde est petit, il en faut jamais se fâcher avec son employeur (ne me remerciez pas pour ces paroles de sagesse ancestrale, c’est cadeau)

Mais revenons à nos moutons. Que s’est-il passé depuis le mois de décembre 2016 à la Vallée Village où nous avions été invités pour un shopping de Noël ?

Beaucoup de choses, il faut le dire et je ne dévoilerai en avance aucun secret, il vous faudra lire l’article dans son entier pour le savoir.

Néanmoins, je peux le dire aujourd’hui, dans un monde où globalement nous avons accès à tout, je pense que la Vallée Village sait largement se réinventer et proposer quelque chose de frais et de nouveau à ses clients et ceci ne passe pas uniquement pas une offre magasins mais aussi par les multiples activités en parallèle.

 

Je vous parlerai donc ici de tous les événements auxquels nous avons pu participer, car oui, je suis « Ambassadeur de la Vallée Village » (et j’aime ça). Pour votre plus parfaite information, les Ambassadeurs sont assez éclectiques et les profils sont fort variés, il y a des parisiens (enfin essentiellement moi je pense), des gens de la région de la Vallée Village (les fantastiques Samfancy Melody et Delfee), des gens motivés qui viennent de plus loin (comme BruneBlogBeauté ou bien Naomi), des personnalités artistiques (comme TelleMèreTelFils, MatthiewParis et le Petit Agni) et bien d’autres encore car la communauté grandit et se diversifie (je m’excuse donc platement de ne pas citer tout le monde mais je vous rassure, ils seront nommés dans les articles à venir).

Contre toute attente, voici une des Google Images qui s’affiche lorsque l’on tape Samfancy Melody (merci pour elle)

La fine équipe (depuis je pense avoir perdu 8-9 kilos donc vous pouvez m’appeler bouboule sur cette photo)

Nous voici donc invités pour fêter le printemps début avril 2017 à la Vallée Village autour du thème du Street Art. Nous avons pu profiter du repas léger organisé pour nous, d’un bon d’achat valable dans l’ensemble des magasins ainsi que d’un bon pour une pause gourmande (#transparence).

Tchin-tchin (on va pas se laisser abattre même s’il est 10h30 du matin hein?)

Les artistes présents étaient :

  • Joe Di Bona (https://jodibona.com/, il fait du pop graffiti avec du collage, franchement j’adore, c’est vraiment étonnant et très urbain)

 

Le chemin pour y aller!

En plus de l’exposition qui a été organisée dans l’espace VIP (à côté de Carolina Herrera) dans laquelle l’on pouvait admirer des œuvres de chacun/es des artistes, il y avait également des performances.

Les dites couches qui après sont déchirées

Et là, c’était vraiment la classe, car on pouvait voir l’ensemble du processus artistique, les multiples couches du collage puis les déchirures avec l’artiste se mettant en scène.

Non, très honnêtement, c’était vraiment intéressant et j’ai beaucoup aimé.

 

A l’heure où nous nous posons la question de la collaboration entre consommation, produits de masse, produits de luxe et art avec par exemple la récente collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton qui détourne des toiles de grands maîtres, j’ai trouvé que la collaboration entre des street artistes et la Villée Village était pertinente.

Il y avait la possibilité au sein de l’espace de colorier (avec de splendides stylos) des toiles/œuvres laissées vierges par l’artiste afin de confronter le visiteur (et ses enfants) au processus de création artistique. A partir de là, on pouvait les goûts de chacun (qui s’est jeté sur les stylos glitter doré et argenté ? ) mais aussi le sens de l’harmonie, ou encore l’intention artistique (pourquoi cette couleur, pourquoi des grands aplats).

Si jamais vous manquiez d’imagination, voici ce que ça donne en vrai.

Personnellement, j’aime beaucoup l’harmonie et le consensus donc j’ai choisi de faire des grands aplats de couleur pastel. Je n’ai héla spas vu le résultat final de la journée puis de l’ensemble de l’événement et très honnêtement, je ne suis pas sûr que l’accumulation soit forcément synonyme de qualité (j’avais lu, il y a de cela bien longtemps, que le talent consistait à dire à l’artiste (qu’il s’agisse d’un amateur ou d’un confirmé, voire d’un enfant en maternelle) d’arrêter à l’apogée de son œuvre, voire tout simplement de lui retirer sa toile/dessin/stylo/pinceau/bombe de peinture.

Un très bon moment donc.

On passe toujours un meilleur moment avec des amuse-bouches

 

Il y avait également en parallèle un concours d’articles de marques présentes à la Vallée Village et détournés par les artistes présents. Je ne me souviens pas de tout, mais il y avait de splendides chaussures Churchs oranges avec un empiètement floral fait à la peinture (je n’ai pas gagné (il n’aurait manqué que ça vous me direz)) et pas mal d’autres accessoires de type ballerines Repetto, sac Furla etc.

Je les veux! #heschung #fashionmeetsart #jeanjerome #destinationhappy #valleevillage #mavalleevillage

A post shared by Adrien Edmond Eugène Pierre (@adrien19) on

Il n’aurait pas été de mauvais aloi de proposer ces mêmes articles à la vente car comme chacun le sait désormais, les éditions limitées donnent à l’acheteur ce côté privilégié que les lignes de production massive n’ont pas donc je pense sincèrement qu’il y aurait eu la clientèle pour ce type d’objets.

 

Et sinon, comme nous étions arrivés en avance (c’est un miracle), nous en avons profité pour passer dans certaines boutiques dont celle de Dolce & Gabbana où j’ai pu essayer un blouson avec un imprimé bleu-rouge-jaune très vif d’inspiration chinoise, très très baroque. Il y avait une version en soie à 800€ et une version en nylon à 450€. De manière tout à fait étonnante, j’ai trouvé que ça m’allait plutôt bien (sentiment qui n’était néanmoins pas vraiment partagé) et en plus comme je préférais la version en nylon, j’aurais presque pu me l’acheter.

Comme quoi, il faut toujours tenter certains magasins car on peut y dénicher de véritables trouvailles (surtout chez Dolce & Gabbana).

 

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutube

4 comments on «Evénement street art à la Vallée Village»

  1. Et ben moi, j’adore ! et en effet cela te va très bien, difficile à porter chaque jour pour aller au boulot ou pour prendre le métro , mais finalement suffisamment cool pour un déjeuner familial . Dommage !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. *
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>