Shoesing épisode 4: Bottines Gucci bi-matières

Alors certes, si mes Richelieu Prada sont bel et bien les premières chaussures de luxe que j’ai achetées, ma première paire « coup de coeur éternel » est celle dont je vais vous parler aujourd’hui, à savoir des bottines Gucci d’été bi-matières en cuir marron, acheté, oh, il y a bien bien longtemps, à l’époque où Tom Ford faisait la pluie et le beau temps dans la mode et chez Gucci en particulier, à l’époque où je lisais Max, bref, y a un bail!

En ce temps-là, Gucci faisait des réductions de 50% sur les chaussures dès le premier jour des soldes, et il n’y avait pas de ventes privées avant les soldes (enfin, il devait y en avoir mais c’était vraiment confidentiel), donc faire la queue devant Gucci pour les soldes était encore un acte militant porteur de sens (si, si, je vous assure, ne serait-ce que pour prouver la force et le vide abyssal de la société de consommation).  Il y avait souvent la télé (la queue devant Gucci étant une valeur sure après les grands magasins), des gens  vous apostrophaient pour vous crier leur désapprobation devant votre comportement de mouton béat devant les sirènes de l’accumulation inutile (j’intellectualise un peu le mec qui crie en scooter « bande de fous », c’est possible) mais le jeu en valait globalement la chandelle car il y avait un côté je donne de mon temps mais je suis récompensé à la fin.

Bien sûr, les vendeurs étaient absolument odieux (mais ça c’est toujours le cas aujourd’hui). Inutile de leur demander les correspondances entre tailles italiennes et tailles françaises (mais ça c’est toujours le cas aujourd’hui même lorsque ça n’est pas les soldes) et à vous de vous débrouiller pour savoir que pour les chaussures, il faut ajouter 1 à la taille italienne pour avoir la taille française (maintenant, ils sont repartis en tailles anglaises je crois).

Bon bref, tout ça pour vous dire que quand je suis arrivé aux chaussures (je n’osais pas regarder le prix du prêt-à-porter), j’avais des étoiles pleins les yeux, et ces derniers se sont portés sur les bottines en vente.

2014-04-10 22.22.54

En photo, elles ont un côté guêtres de Picsou ou chaussures de courtisan mais en vrai beaucoup moins

Pourquoi des bottines?

Je cherchais à l’époque des choses un peu différentes même si le nombre de paires que j’avais n’était certainement pas aussi élevé qu’aujourd’hui.

Mon choix s’est donc porté sur des jolies bottines qui existaient en plusieurs versions (noir marron, cuir, daim, etc.) et j’ai essayé toutes celles de couleur marron (la base de ma garde-robe est bien plus marron/beige que noire). Il y avait une paire en daim à ma taille et la paire en bi-matières cuir magnifique ci-dessus un peu trop petite pour mes pieds mais quand même mettables avec des chaussettes fines et si on ne marche pas beaucoup.

A votre avis, j’ai pris laquelle?

La bonne réponse, contre toute attente, est les deux! (je reparlerai à l’occasion de la version en daim)

A moi donc les années de plaisir à m’acheter des chaussettes super fines (je précise également qu’on peut perdre des centimètres sur les pieds également car aujourd’hui, maintenant que je suis un peu plus en forme qu’à l’époque, je les mets beaucoup plus facilement) et à marcher comme un robot qui a des chaussures de ski (impossible de plier le pied en effet… sous peine d’avoir clairement mal sur le devant du pied).

De là, est sans doute née ma tendance de fond à supporter pas mal de tailles de chaussures (trop petites, trop grandes, beaucoup trop petites ou beaucoup trop grandes) du moment qu’elles me plaisent et qu’elles représentent une bonne opportunité d’achat.

A ce sujet, je pense que ces bottines coûtaient en soldes 150-160€, ce qui est quand même tout à fait acceptable.

2014-04-10 22.23.06

Portées, elles sont super belles!

 

Comment vivre avec des bottines Gucci?

Assez facilement, à partir du moment où on est prêt à avoir mal aux pieds et à ne pas pouvoir marcher (bon, je vous rassure, j’ai quand même quelques paires avec lesquelles je peux faire plus de 500 mètres).

Au niveau de l’entretien, le bi-matières c’est toujours compliqués, et le cuir vernis, je n’ai personnellement jamais vraiment compris s’il fallait faire autre chose que dépoussiérer… Bon bref, je crois que je n’ai jamais rien fait sur ces bottines et elles sont vraiment comme au premier jour. En revanche, vu le système de serrage des lacets qui est un peu traumatisant pour le tissu des lacets, j’en ai changé facilement 4-5 fois.

A noter, dans ma voiture (toujours elle), un jour j’ai fait un accroc sur la partie avant en cuir vernis qui m’a plus ou moins traumatisé. Je suis allé voir mon cordonnier qui m’a dit simplement de mettre un peu de cirage de couleurs. Naturellement, je ne voyais que ça quand je les mettais jusqu’à ce que la sagesse vienne me frapper et que je réalise qu’il ne s’agissait que d’un détail mineur que j’étais le seul à voir (un peu comme les fils de mes pulls qui se font la malle à cause du chat).

2014-04-10 22.23.17

L’accroc en question!

 

A noter que les finitions sont vraiment très très belles même si le petit lacet qui relie la partie basse à la partie guêtres fait clairement mal aux pieds.

2014-04-10 22.23.31

Gros plan sur le lacet cassé ainsi que sur l’attache assez fine sur les côtés

 

Conclusion:

J’ai beaucoup mis ces bottines qui me donnaient énormément confiance en moi car franchement, elles en jettent.

Puis après, j’ai vraiment eu trop mal aux pieds et je commençais à avoir des chaussures à ma taille, donc je les ai un peu abandonnées.

Puis, j’ai maigri des pieds, puis j’avais plus de chaussettes fines, puis j’avais la flemme de les sortir de leur boîte, bref, j’ai vécu avec mes bottines Gucci des aventures extraordinaires (ainsi qu’avec leur version en daim beaucoup plus mettable tant qu’il fait beau et qu’il ne pleut pas). Je les remets au moins 4 ou 5 fois par an je pense aujourd’hui (en écrivant ça, je me dis que ça fait pas beaucoup quand même… mais en même temps, je les mets quasiment jamais pour aller au bureau (qui m’occupe mine de rien 215 jours par an…)).

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutube

2 comments on «Shoesing épisode 4: Bottines Gucci bi-matières»

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. *
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>