Vente privée Givenchy chez Catherine Max

Les ventes se suivent et ne se ressemblent pas! (moralité: il ne faut pas toujours se fier à son expérience)

Etait organisée chez Catherine Max, dans le show-room de l’avenue Raymond Poincaré, près de Trocadéro, une vente Givenchy la semaine dernière.  Les ventes Givenchy sont tout à fait régulières chez Catherine Max, et constituent toujours une bonne expérience (et puis avec le buzz des T-shirts rottweiler ou berger allemand ou trucs à clous repris par la fast-fashion, il y a de quoi se nourrir).

L’année dernière, j’y étais allé l’un des premiers soirs et même s’il y avait pas mal de choix (et du bon), je n’avais pas trouvé mon bonheur, essentiellement, à cause du prix, ou plutôt du rapport qualité-prix.

Je m’explique, je comprends que Givenchy soit touché par la crise et qu’il ne soit pas facile d’être rentable, mais en magasins, 350€ une chemise blanche faite en Bulgarie, je trouve ça un peu excessif… Ainsi à la vente, même si le prix était facilement divisé par 3, 4 voire 5, la perspective de dépenser 350€ pour un Teddy que j’allais mettre deux fois et qui était fabriqué dans les Pays de l’Est ne me tentait pas beaucoup, c’est pourquoi je n’avais rien acheté.

Je m’attendais donc cette année à revivre la même frustration, le même désenchantement sur les marques non rentables de LVMH, j’y allais donc à reculons. Et bien, force est de constater que je me suis bien trompé! J’aurais d’ailleurs dû m’en douter quand j’ai vu la queue pour aller à la vente (même si, je vous avoue, voire une file d’attente de cette taille pour une vente qui ne vous motive que partiellement, n’est pas un spectacle très réjouissant).

2013-10-17 19.26.17

Ouh là là, ça fait beaucoup de monde pour un jeudi à 19h30!

(On notera l’insertion d’un sticker de l’application Line…!) Continue reading

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail