Vente privée Shiseido

C’était la première fois que cela arrivait, Arlettie organisait une vente privée dédiée aux cosmétiques, et plus spécifiquement à la marque Shiseido.

C’est assez rare pour être signalé mais le monde de la cosmétique est basée sur la distribution sélective, un mode de distribution qui, grosso modo, permet au fournisseur d’exiger certaines conditions de vente (comme le fait d’avoir un certain standing ou bien un magasin physique) pour distribuer ses produits. Je n’ai personnellement jamais vu de contrat de ce type passer entre mes mains mais je pense qu’une des contre-parties, ne serait-ce que d’un point de vus business, est d’éviter au maximum la vente directe par le Fournisseur aux clients finaux.

Enfin bon, nous n’en saurons jamais rien, et encore moins maintenant que le droit de la concurrence applicable dans l’Union Européenne met à mal tout ce qui définit la distribution sélective, donc concentrons-nous sur l’intérêt de cette vente!

2014-05-29 12.01.07

Magnifique cube de produits!

Continue reading

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Nina’s Paris

J’aimerais vous parler, dans cet article, d’un nouveau magasin qui n’est pas strictement un « bon plan » mais qui a le mérite de susciter l’envie de consommation sans aucune sensation de s’être fait avoir côté prix: il s’agit du magasin de thé Nina’s, situé Rue Casanova, à côté de la Place Vendôme.

Histoire de vous donner un peu de contexte, je travaille à côté de Madeleine et je passe bien trois fois par semaine par la Rue Casanova pour aller vers le quartier d’Opéra. Je constate ainsi à chaque fois, que la station Velib’ est remplie, que les travaux ne finissent pas, que la boulangerie Kayser est bondée à l’heure du déjeuner, que les locaux de la BNP sont sympas, que le Place du Marché St Honoré est jolie, que La Ferme a cédé la place à Zadig & Voltaire (Au secours), etc.

Mais il y a aussi quelques bizarreries, comme la présence de deux magasins Kusmi Tea (un au début de la rue et un autre en plein milieu) mais aussi l’existence de Nina’s, un autre magasin de thé, devant lequel, je suis passé de nombreuses fois sans jamais m’arrêter, jusqu’à la semaine dernière.

Bien m’en a pris car il venait de réouvrir avec des travaux et il m’a comblé! (j’étais tout ému de réaliser que je pouvais encore être passionné par un magasin de thé) Continue reading

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Vente Yohji Yamamoto chez Adèle Sand

Samedi dernier avait lieu une vente Yohji Yamamoto chez Adèle Sand, près de la Place des Vosges.

Comment y aller? 

Alors j’avoue, une de mes amies (enfin amie d’ami) travaille pour Yohji Yamamoto, donc nous avons eu l’invitation grâce à elle. C’est un peu facile, j’en conviens d’avoir des amis avec des jobs supers mais bon c’est la vie. Néanmoins (et cela répond à une grosse interrogation existentielle de ma part), il ne s’agissait que d’une « simple » invitation à une vente Adèle Sand.

Donc, il arrive (enfin ça semble être le cas pour Yohji Yamamoto) que les employés d’une boîte n’aient pas davantage de privilèges que les simples abonnés d’Adèle Sand ou de Catherine Max. Je ne sais pas pour vous, mais ça m’a fait un bien fou de me rendre compte de ça (dans mes souvenirs LVMH, les employés avaient des réductions supplémentaires non négligeables chez Catherine Max…). Ca légitimait enfin tous mes achats (ou plutôt je me disais que j’avais payé le bon prix, celui que payaient les employés (je sais je rêve un peu)) de ces dernières années en ventes privées et allait me permettre de cesser de pleurer sur ces années magiques où j’avais accès à toutes les ventes employés du groupe LVMH.

Donc Adèle Sand c’est un abonnement à 25€ l’année ou bien à 95€ l’abonnement premium (utile surtout si vous êtes au chômage ou avec des horaires très flexibles ou avec bcp de RTT et de congés pour assouvir votre passion du shopping) pour ceux qui ne connaissent pas un ou une employée de chez Yohji Yamamoto. Continue reading

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail