Dinner by Heston Blumenthal 1/2

A l’occasion de mon anniversaire, nous avons décidé d’aller passer un week-end à Londres.

A la base, j’aime vraiment beaucoup cette ville. J’y ai fait une partie de mes études (comme beaucoup d’entre nous en tant que bon représentant des privilégiés blancs mâles bourgeois cisgenre) et bref, j’y retrouve toujours une véritable impression de liberté et d’opportunités.

En ce qui concerne la nourriture, je suis à contre-courant de pas mal de mes compatriotes et je trouve qu’on mange diablement bien à Londres car le rapport à la nourriture et à la cuisine est plus direct, et moins ampoulé, avec moins de conventions sociales. Il y a, certes, pas mal de malbouffe mais mine de rien, il est très difficile de trouver des oeufs de poule élevés en batterie alors que le débat émerge à peine en France, il y a une extrême diversité dans l’offre (et je ne parle pas seulement des restaurants indiens vous vous en doutez) et plus fondamentalement, il y a une montagne d’excellents restaurants.

Continuant donc dans notre expédition de test des meilleurs restaurants du monde selon le classement San Pellegrino, nous avons donc réservé au Dinner by Heston Blumenthal, restaurant situé dans le quartier de Knighstbridge, au sein de l’hôtel Mandarin Oriental, en face de Harvey Nichols, soit le numéro 5 dans le classement 2014

2014-10-04 23.12.29

La carte simple, efficace et minimaliste

Continue reading

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Shoesing épisode 2: Richelieu Prada noires

Tout d’abord, je tiens à m’excuser car apparemment on ne dit pas shoe-dressing mais shoesing, d’où le titre de l’article qui a été changé pour cet épisode 2. Personnellement, je ne pense  avoir jamais entendu l’un, ou l’autre (j’ai un gros doute de syntaxe sur cette phrase tout à coup), donc j’utilise les deux termes, ça sera plus simple.

Pour revenir à nos moutons, j’ai commencé cette série avec ma dernière paire de chaussures achetée, à savoir des bottines en daim violet Yves Saint Laurent, pour l’épisode 2, je vais donc revenir sur ma première paire de chaussures de luxe, à savoir une paire de Richelieu Prada noires achetées en Soldes à Londres dans le magasin d’Oxford Street à l’hiver 2002 grâce au remboursement de mon dépôt de garantie de ma chambre louée pendant mon Erasmus.

20140317_092138

Les voilà!

 

Alors oui, cela va faire près de 12 ans que je les ai et que je les mets fréquemment! Continue reading

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail