Shoe dressing épisode 1: bottines YSL en daim violet

Ceux qui me connaissent savent que j’ai beaucoup de chaussures (trop sans doute, je le concède).

Ce qu’ils ne savent pas, en revanche, c’est que mon intérêt pour les godillots est venu assez tard et que pendant pas mal de temps, je me rassurais en me disant que même si j’étais globalement prêt à acheter beaucoup de vêtements relativement chers, je n’avais pas encore cédé à la tentation des chaussures car au final, entre une paire à 70€ et une paire à 400€, pourquoi payer 400€?

Mais ça c’était avant que je ne saute le pas! (je me souviens, c’était à l’hiver 2003 durant les soldes à Londres)

C’est pour cette raison que j’ai décidé de me lancer dans une grande série d’articles consacrés à mon shoe-dressing et la première paire choisie pour inaugurer ces articles est ma dernière acquisition, une paire de bottines Yves Saint Laurent en daim violet achetée durant la vente au personnel de l’hiver 2013.

20140207_164959

Les voilà portées pour la première fois aujourd’hui!

Alors pourquoi avoir acheté des bottines en daim violet?  Continue reading

Acheter de l’alcool en Belgique: Colruyt!

Pour ceux qui habitent dans le Nord, il est de notoriété publique qu’aller en Belgique peut être extrêmement rentable (le tabac est beaucoup moins cher mais fumer tue, la bière également bien sûr, plus la pâte de speculoos) ou tout simplement pratique (il y a beaucoup de commerces ouverts le dimanche près de la frontière, voire des nights shops ouverts toute la nuit).

Néanmoins, il est très amusant de voir qu’il y a également énormément de Belges qui viennent en France pour les mêmes raisons (l’essence est un peu moins chère en France mais ça fluctue et il paraît que l’eau minérale aussi, personnellement, je pense que c’est une légende urbaine ces hordes de Belges avec des caddies remplis d’Evian mais bon…).

Ici, je vais essentiellement vous parler de Colruyt!

 

Colruyt!!!!! (non ça n’est pas un magasin pour restaurateurs professionnels, même si on dirait…)

Je sens déjà qu’avec cette photo, vous salivez d’avance devant cette description! Continue reading

Duty Free Roissy oui ou non? Episode 2: Restaurants & Beauté

Suite à mon premier article consacré à l’alcool et au tabac (rappelons que fumer tue et qu’il vaut mieux ne pas du tout acheter de cigarettes même si elles ne sont pas si chères, en plus, ça jaunit les dents) que vous pourrez retrouver ici (http://www.passion-outlet.com/duty-free-a-roissy-oui-ou-non-episode-1-le-vice/), voici la deuxième partie de l’article revenant, cette fois-ci, sur les parfums et la nourriture.

2013-11-08 18.13.01

Toujours aussi beau, le terminal 2F

 

Il n’est pas évident de faire suite à un premier épisode passionnant dans le bel aéroport de Roissy mais je vais faire de mon mieux!

Continue reading

Duty Free à Roissy: oui ou non? Episode 1: le vice

2013-11-08 18.13.01

Quelle belle promesse! (A voir, si ça vaut le coup…)

 

Partant joyeusement à Madrid pour le week-end, j’ai pu profiter du peu de temps qui m’était octroyé à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle pour regarder quelques prix et avoir enfin quelques preuves me disant si ça vaut le coup ou pas d’acheter quelque chose au duty-free quand on voyage dans l’Union Européenne!

Car je ne sais pas pour vous, mais j’ai un très vilain a priori sur le duty-free de Roissy, à savoir, il est trop beau pour être compétitif au niveau des prix. Voire, il semble avoir un positionnement luxe (pour touristes russes, qataris, japonais et brésiliens sans doute, à quand une boutique Brioni?) à l’image de la ville dans sa globalité.

Voici donc le compte-rendu rapide (enfin rapide rapide, il va y avoir deux articles au final…) et pas du tout exhaustif de ce que l’on peut trouver à Paris, au Terminal 2F afin de pouvoir répondre à cette question qui nous taraude tous: J’achète du champagne chez Monop’ ou bien à l’aéroport? Continue reading

Dîner d’anniversaire à la Grenouillère

Même s’il ne s’agit pas stricto sensu de shopping, je vous parle là d’un vrai bon plan: la possibilité de manger dans le 54ème meilleur restaurant du Monde (classement San Pellegrino 2013, après une 70ème et qqs place l’année dernière et un prix du meilleur espoir), c’est-à-dire à La Grenouillère à La Madelaine (avec un « a ») sous Montreuil dans le Pas de Calais (62).

Petite précision tout d’abord (avant que l’on ne m’attaque sur le côté médiatico-bobo du classement San Pellergino), je ne crois pas forcément aux classements qu’il s’agisse du guide Michelin, du guide Gaul&Millau, et a fortiori de celui du magazine Restaurant, je précise donc que je ne crois pas béatement à ces classements et que j’essaie de garder un regard critique.

Néanmoins, c’est un bon moyen de garder un lien avec les dernières tendances culinaires et de parfois remettre certaines idées pré-conçues en place. Et niveau, coup de pied dans la fourmilière, je pense que le classement de San Pellegrino est plutôt bon!

 

Comme son nom l’indique, à la Grenouillère, il y a des grenouilles!

Mais trêve de bla-bla, nous nous trouvions donc dans la banlieue de Montreuil sur Mer pour fêter l’anniversaire de Pablo.

Continue reading

Tous au restaurant (mais si mais si)

Il y a de cela bien longtemps, durant  la Semaine du goût, un certain nombre de restaurants proposait des réductions fort intéressantes (-50% parfois) aux jeunes de moins de 26 ans. A l’époque, je ne pouvais déjà plus en profiter mais pour peu d’être bien accompagné (un vrai jeune de moins de 26 ans par exemple), il était relativement facile de faire bénéficier toute la tablée du prix.

L’événement était plutôt confidentiel et les offres proposées par les restaurants étaient parfois complètement inutiles car elles ne reprenaient au final que le menu ordinaire d’ores et déjà proposé par l’établissement.

La nouvelle opération « Tous au restaurant »

Continue reading

Faut-il acheter dans les Duty Free?

Sempiternelle question lorsque l’on rentre ou bien lorsque l’on part en vacances (juste après celle du poids de la valise, du prix de la bouteille d’eau à l’aéroport et de l’achat de l’entrée au Salon Business), faut-il acheter quelque chose au duty-free (c’est-à-dire dans les magasins des aéroports)?

Soyons clairs, à la base, je ne parlerai concrètement dans cet article que de l’alcool (donc ni des parfums, ni des cigarettes), à boire avec modération, comme nous le savons tous.

Le duty-free et moi

Il y a plusieurs années (quand j’étais jeune), le duty-free me semblait incontournable et faisait partie intégrante du voyage en tant que tel. Ou plutôt c’était la présence d’une étiquette avec le prix avec et sans taxes qui était pour moi un symbole, certes consumériste, de début de vacances ou d’une simple invitation à dépenser l’argent de mes parents (si en plus il y avait des petits drapeaux, c’était encore mieux). Tout à coup, tout était moins cher et beaucoup plus accessible. Je me souviens d’ailleurs avec bonheur des voyages en famille avec des escales interminables ponctuées de longs passages dans les duty-free espagnols (et leur corollaire effroyable, l’escale interminable en Espagne avec un vol national dans un terminal sans magasins) où nous achetions clairement tout et principalement n’importe quoi (Jeux de cartes invraisemblables pour moi, cigarettes pour mon père, parfums & crèmes pour ma mère, etc.), bref on était des bons clients (est-ce de là que me vient ma folie pour les duty-free? Peut-être bien, c’est un peu mon Citizen Kane). Continue reading